La connaissance du métier

Le contenu du métier d’orthophoniste est vaste, complexe et en constante évolution.

Il ne s’agit bien sûr pas pour ces épreuves d’admission d’être orthophoniste avant l’heure.

Pour autant, les jurys apprécient une connaissance précise et concrète du métier.

C’est Coralie LAMORLETTE, praticienne orthophoniste, qui intervient spécifiquement sur cette partie. Elle apprend aux étudiants à parler de l’orthophonie de manière renseignée, vivante et illustrée (documents et séances de télé-travail à l’appui). Ce discours doit pouvoir être synthétique ou développé, l’idée restant évidemment de s’adapter aux questions du jury.